Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 janvier 2009

Les jeux dangereux des cours de récréation

jeu_ecole.jpg

Des jeux violents menacent la sécurité des élèves dans les cours de récréation. Inacceptable ! L'Ecole est protectrice.

Il faudrait davantage de moyens pour surveiller, dit-on ! Peut-être. A la condition première que l'imagination responsable ait, d'abord, rentabilisé les moyens existants. Par exemple :

 

Le décalage horaire des déjeuners des personnels de direction

Les Directeurs d'Ecole (déchargés de classe), les Principaux de Collège, responsables de la sécurité interne des établissements partent-ils déjeuner après l'interclasse de midi, moment où tous les élèves demi-pensionnaires sont présents dans les lieux, c'est-à-dire vers 13H30, afin qu'ils puissent « faire des rondes de sécurité » dans l'établissement, aux bons moments ?

En général, le calme parfait régnant entre 13H30 et 14H30, tous les cours ayant repris, ils peuvent alors s'absenter. Ce décalage concerne aussi les Principaux Adjoints, les Gestionnaires, les Documentalistes, certains membres du Personnel de service (volontaires pour des tâches éducatives à l'intérieur de leurs horaires de travail).

Lire la suite

Publié dans Ecole, France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, école, éducation, jeuxdangereux, enfance | | |  Facebook

28 janvier 2009

Programme municipal citoyen 2008 : de la petite enfance à l'adolescence

Cette synthèse est issue du projet citoyen présenté par la liste Puteaux Ensemble aux élections municipales de mars 2008.

 

enfance_jeunesse_puteaux ensemble.jpg

Faire de l'éducation une des priorités de la Ville de Puteaux

Si la gestion de l'école primaire est assurée par la commune comme le veut la loi, on ne peut pas dire qu'à Puteaux l'école soit la priorité de la majorité.

En effet, malgré les moyens de la commune, les parents sont souvent mis à contribution pour financer les fournitures nécessaires au fonctionnement normal de l'école. On constate également un manque de personnel (ATSEM) et une pénurie de l'outil informatique.

De plus, les résultats des établissements secondaires putéoliens ne sont pas satisfaisants. De très nombreux collégiens et lycéens poursuivent leur scolarité en dehors de la ville. Le lycée Agora se classe 1860ème lycée sur 1865 étudiés.

Lire la suite