Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 mars 2009

Puteaux infos de Mars 2009

puteaux infos mars 2009.jpg

L’Atelier des Idées a publié récemment des comparaisons de journaux de villes d’égale importance : celui de Puteaux, de septembre 2008, présentait plusieurs caractéristiques inadéquates.

Puteaux-Infos de Mars 2009 présente un début d’améliorations formelles et rédactionnelles mais ce remaniement, insuffisant, reste à amplifier.

LA FORME : des améliorations …mais peut mieux faire !

Le poids total du journal de Mars 2009 a diminué, pour un nombre de pages inchangé, et le papier, plus léger, est 100% recyclé : c’est un progrès en cohérence avec la politique annoncée et le sujet central de ce numéro, le Développement Durable.

Cela dit, même si le papier n’était pas recyclé sur les précédentes publications, tous les papiers d’imprimerie aujourd’hui en Europe sont issus de filières bois dédiées et maîtrisées, éco-géres. C’est donc beaucoup plus sur la quantité de papier  imprimée que l’effort devrait porter : au plus nombreuses sont les pages, au plus on utilise des encres (troisième ou quatrième polluant mondial), de l’énergie et des transports (plus de pages = plus gros volumes, donc plus gros transporteurs).

Une imprimerie, plus proche que celle de Tours, qui réduirait les trajets et coûts des transports pour livraisons, consommateurs d’énergie, ne présenterait-elle pas une économie pour la publication  et un vrai acte de Développement Durable?


Les caractères sont lisibles, suffisamment grands pour que même des personnes à vue faible y trouvent satisfaction.

Le nombre de photos de Mme Le Maire, seule, passé de 21 à 6, représente une évolution raisonnable qui ne porte pas préjudice à son image (cependant, « Notre Neuilly », ce mois, présente, en couverture, le maire entouré de membres de son équipe).

La qualité et la rigueur du principe général de mise en page méritent  un véritable effort : il n’y a pas de choix clair dans la répartition rédactionnelle. Les espaces sont mal distribués, marges et zones de respiration mal réparties, caractères exagérément agrandis dès que les textes sont courts, titres mal calibrés et peu impactants.

Aux photographies prises au flash, mal préparées pour l’impression, s’ajoutent des illustrations s’inspirant d’une veine « conte de fée » à l’originalité émoussée.

La couverture demande un travail plus rigoureux et inventif : la belliser le nom du magazine, enrichir la mise en page banale, être plus créatif pour définir Développement Durable qu’avec la pauvre image d’une rose (socialiste?). Les pages intérieures relèvent de ces mêmes observations.

Mais, où sont donc le maquettiste et le photographe de cette publication?

La place minimale réservée aux tribunes de l’opposition reste inacceptable et marque un déficit inutile de démocratie communale, d’autant plus que la part du Maire s’accroît (éditorial doublé et bilan)... Un triplement de l’espace rapprocherait le Maire de Puteaux des Maires d’Angoulême ou de Saint Brieuc, par exemple, et permettrait un meilleur travail de la taille des caractères.

 

LE FOND :

La qualité rédactionnelle de certains articles s’améliore : ils gagnent en profondeur et en sérieux, moins appuyés sur le clientélisme et davantage sur la citoyenneté, tel celui sur le bilan d’un an. Mais la qualité générale attendue par les lecteurs appelle d’autres modifications essentielles, afin de conduire cette publication communale au niveau des meilleures.

Les modifications proposées :

Faire un vrai travail éditorial : mieux ordonner la publication, et la rendre à la fois plus lisible et plus attractive, en hierarchisant dossiers de fond, nouvelles locales, témoignages, publicités et événementiel…

Faire évoluer le mode de rédaction, trop promotionnel, vers une forme plus informative (un espace réduit pour les danseurs de la page 34 aurait dégagé une surface, par exemple, pour rappeler brièvement la théorie de Darwin, scientifique et celle, magique, du créationnisme, débat d’actualité, en page 38)…

Renoncer à la crainte de dire la vérité, de plus avec précision. La taxe foncière des taudis de Puteaux a augmenté de 40%, en 2008.Le service des impôts de Nanterre en attribue la responsabilité à la Commission des Impôts de Puteaux. Cette réalité ne peut être exprimée par l’affirmation de la fixité des impôts locaux…Le Maire n’a pas été réélu, mais élu, en 2008.

Instaurer le culte de la rigueur scientifique et de l’évaluation dans la gestion communale.

La publication de taux d’occupation des bâtiments publics, de taux de fréquentation des activités communales, de taux de réalisation d’objectifs posés, de pourcentages de Putéoliens concernés par les actions diverses devrait remplacer l’expression permanente de la satisfaction générale des élus de la majorité… Proposer des mesures de l’efficacité communale afin de cerner les améliorations nécessaires est une pratique déjà bien maîtrisée par certains politiques locaux de villes françaises et étrangères.

Les informations sur l’agenda 21 devraient être rédigées par un groupe «  expert » afin d’être claires et crédibles : la concertation n’a porté que sur 527 réponses sur plus de 40 000 putéoliens, cet échantillon n’avait pas les caractéristiques de représentativité, homogénéité et précision, il s’agit donc d’en relativiser les propositions. Il faut surtout séparer l’essentiel (isolation de la médiathèque, après la pose extravagante de ses parois de verre, isolation de la piscine…) de l’accessoire (les toits bleus…),  séparer l’utile (consommation d’énergie des bâtiments communaux) du superflu (base nautique ?).

Contrairement à l’année dernière, le dépouillement de la nouvelle page du baromètre de satisfaction, page 11, pourrait ne pas occulter les critiques et renoncer ainsi à viser, artificiellement, la perfection. Ceux qui agissent ont droit à l’erreur.

La page 14 rend compte des Conseils communaux des Jeunes. Belle initiative de formation entre civisme et citoyenneté…La priorité absolue est d’ouvrir cette formation à certains Elus municipaux  adultes de la majorité et de l’opposition qui ne suivent pas les règles nécessaires à la dignité civique du déroulement des Conseils Municipaux de Puteaux.

[Proposition dont la naïveté pourrait…convaincre] !

Publié dans Conseil Municipal, Puteaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, puteaux, conseilmunicipal, puteauxinfos | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.