Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 septembre 2009

L’I.S.F. s’importe bien mais inégalement dans les Hauts-de-Seine

isf_puteaux_hautsdeseine.jpg

En mars dernier, l'Atelier des Idées a fait paraitre l'article : « Puteaux / Neuilly-sur-Seine : où se cache les riches ? ». Cette réflexion est intervenue suite au classement des villes les plus riches de France parue dans le magazine Le Point, et portant sur les déclarations de revenus des habitants.

Cet article avait tenté de démontrer que l'adage récurrent visant à considérer Puteaux comme une ville riche, n'était nullement transposable à la situation de ses habitants où la classe dite « moyenne » demeure très largement représentée.

Un nouveau classement présenté par le journal Le Parisien détaille le nombre de foyers fiscaux payant l'Impôt Sur la Fortune dans 27 communes des Hauts-de-Seine. Des absences notables dans ce classement, des confirmations entendues et un panel de nombreuses disparités sur un espace géographique pourtant limité.

Au rayon des absences, on notera que les communes de Chaville, Marnes la Coquette, Sceaux ou Vaucresson ne sont pas répertoriées. Ces communes de moins de 20.000 habitants comptent habituellement des fortunes importantes.


A celui des confirmations : les villes de Neuilly-sur-Seine (7.407 foyers), Rueil-Malmaison 2.478 foyers) et Saint-Cloud (2.084 foyers) constituent le trio de tête.

Les disparités quant à elles ne manquent pas. Ainsi, les villes de Clamart (1.147 foyers), Chatillon (401 foyers), Malakoff (228 foyers) ou Vanves (563 foyers). Ces villes sont frontalières mais les revenus de leurs habitants sont pourtant disparates.

La plus grande surprise intervient sur la zone de La Défense et s'étend de Neuilly-sur-Seine (7.407 foyers), Courbevoie (1.750 foyers), Nanterre (464 foyers) à Puteaux (542 foyers). Ces quatre villes également mitoyennes rassemblent à elles seules les plus fortes disparités du département.

Nanterre, 90.000 habitants, Préfecture du 92, compte autant de foyers imposables à l'ISF que Fontenay aux Roses et ses 24.000 habitants.

Puteaux, 43.000 habitants, compte 13 fois moins de foyers imposables que sa voisine de circonscription, Neuilly-sur-Seine peuplée de 60.000 habitants.

Si Nanterre et Puteaux présentent une nette progression du nombre de foyers nouvellement imposable. Cette progression interprétée comme une attractivité des communes concernées n'est bien entendu qu'illusoire.

Où se cachent les riches dans les Hauts-de-Seine ? A Neuilly-sur-Seine certainement, à Rueil-Malmaison peut-être, mais certainement pas à Nanterre ou à Puteaux....

Article de Frédéric Choulet, Gaetane Bossaert et Olivier Bureau, paru dans le journal Le Parisien (édition des Hauts-de-Seine) le 4 septembre 2009.

TOUJOURS PLUS DE RICHES DANS LES HAUTS-DE-SEINE

« La crise, ce n'est visiblement pas pour tout le monde ! Les statistiques de Bercy récemment remises à jour montrent que les contribuables sont de plus en plus nombreux à payer l'impôt sur la fortune (ISF) en Ile-de-France. Et à ce petit jeu des grosses fortunes, le département des Hauts-de-Seine arrive sans conteste en tête des départements franciliens, Paris mis à part.

Près de 36 000 habitants du 92 ont acquitté l'impôt de solidarité sur la fortune en 2008, soit 4,5 % de plus que l'année précédente et près de 14 % de plus qu'en 2005.

Largement en tête de ce classement, la ville de Neuilly, qui totalise à elle seule un cinquième des gros contribuables du département et où un foyer sur quatre est redevable de l'ISF. Mieux, dans le fief de Nicolas Sarkozy, le patrimoine moyen de ces riches habitants est estimé à près de 3,4 millions d'euros et l'impôt moyen annuel à près de 25 000 €, alors qu'il n'était que de 19 000€ en 2005. En termes de patrimoine, les habitants de Neuilly sont les troisièmes plus riches de France en 2008, derrière le VIIe arrondissement de Paris et la ville de Croix, dans le Nord, parmi ceux qui sont soumis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). »

La suite de l'article à lire sur Le Parisien

Publié dans Fiscalité, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atelierdesidees, politique, fiscalité, hautsdeseine, isf, impôt | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.