Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juin 2011

L'inepte Conseil Municipal de Puteaux...

zero_absolu_puteaux.jpg

Suite au témoignage d’Evelyne Hardy, conseillère indépendante.

La politique est un art; si nombreuses soient les connaissances sur lesquelles elle s’appuie, elle demeure un art non seulement par les qualités inventives et créatrices qu’elle exige, mais aussi par sa capacité d’affronter l’écologie de l’action. Par « écologie de l’action », on entend que toute action, une fois engagée, entre dans un jeu d’inter-rétro-actions dans le milieu où elle se déroule, et peut non seulement dériver de sa voie, mais déclencher des forces adverses plus puissantes que celles qui l’ont initiée pour finir par revenir, comme un boomerang frapper la tête de ses auteurs…Saint Just en a révélé les difficultés : « Tous les arts ont produit leurs merveilles ; seul l’art de gouverner n’a produit que des monstres…

En même temps, l’art politique, celui qui se donne pour mission non seulement de réaliser un idéal de liberté, d’égalité, de fraternité, mais aussi d’ouvrir la Voie qui sauverait l’humanité du désastre, doit composer avec le réel pour le modifier…L’art politique doit donc être en auto-examen et en autocritiques permanents…

Or, la pensée politique en est au degré zéro. Elle n’a plus de pensée. Elle n’a plus de culture. Elle ne sait pas que Shakespeare la concerne. Elle ignore les sciences humaines. Elle ignore les méthodes qui seraient aptes à traiter la complexité du monde…

La nouvelle politique obéirait à une double orientation : celle d’une politique de l’humanité, celle d’une politique de civilisation.

Edgar Morin.

L’espoir : à partir d’un zéro politique, on ne peut que progresser.

www.atelier-idees.org

Annie Keszey

Publié dans Conseil Municipal, Puteaux | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.