Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juillet 2011

Deux villes du futur

ville_du_futur_songdo_new_city.jpg

Songdo New City : une ville écologique et numérique.

Commencée en 2001, Songdo New City, à 65 kilomètres de Séoul, en Corée du Sud, sur une île artificielle, pourrait être habitée en 2014.

40% de ses 607 hectares seront réservés aux espaces verts, dont une imitation du Central Park de New York.

La construction et le fonctionnement répondront aux derniers critères environnementaux. La ville, prévue pour 250 000 habitants, sera entièrement numérique, pour un nouveau style de vie « U-life »: vie appuyée sur le  concept de l’omniprésence informatique (Ubiquitus Computing). Une clé unique, sous forme de carte à puce, permettra de fermer la maison, la voiture, le bureau, acheter des tickets de métro, louer une mobylette ou aller au cinéma…Les poubelles seront numérisées et les comptes des utilisateurs qui penseront à jeter leurs verres ou leurs cannettes aux endroits définis seront automatiquement crédités…

La ville sera un centre d’affaires international, zone franche économique, avec l’anglais pour langue officielle. Toutes les données relevées par des capteurs seront partagées et réinjectées dans le système d’information global de la ville.

Les gens et les choses, dans cette première ville équipée intégralement avec le web 3.0, risquent cependant d’expérimenter une perte généralisée de « l’intimité ».L’attractivité reposera sur la modernité, la propreté et la sécurité.

www.songdo.com


ville_du_futur_lava_masdar.jpg

Masdar: une ville durable « zéro carbone, zéro déchet ».

Masdar est une future ville nouvelle d’Abou Dhabi, dans les Emirats arabes unis, en construction depuis 2008. Proche de l’aéroport international, elle pourra accueillir 50 000 habitants, 1500 entreprises et 90 000 travailleurs, en 2020.

Imaginée par le cabinet Foster and Partners, dirigé par Norman Foster, une approche bioclimatique a impliqué que la ville soit construite de manière compacte et en partie souterraine. Bâtie sur une dalle, la ville sera entourée de murs et des tours du vent captureront les quelques courants d’air venus du désert. Les toitures des bâtiments seront en matières plastiques et panneaux photovoltaïques et les immeubles d’habitation utiliseront des revêtements en terre cuite, leur orientation utilisera au maximum l’ombre naturelle.

En surface, une multitude de monorails s’entrecroiseront. Des cabines pourront être appelées sur pression d’un bouton en station et choisiront le plus court chemin et le moins encombré pour arriver à destination. En général, les transports « doux » domineront, sans émissions de gaz à effet de serre.

La consommation d’eau provenant de l’eau de mer dessalée sera très réduite et les eaux usées seront utilisées pour l’irrigation destinée aux produits alimentaires et aux biocarburants.

www.masdar.ae

Publié dans Logement, Monde | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : monde, architecture, songdo, masdar, ville, futur, modernité, écologie | | |  Facebook

Commentaires

Quel bonheur de voir une ville respectueuse de l'environnement !

Écrit par : panneau solaire prix | 29 août 2011

c'est le genre de projets qu'il faut mettre en oeuvre pour sauver notre planète !

Écrit par : devis solaire | 20 août 2012

Fantastiques projets! Pas sûr qu'en France, nos chantres immobiliers aient autant d'audace, mais bon, autant rêver...

Écrit par : annuaire immo | 08 juillet 2013

Cela peut faire rêver, mais une nouvelle ville, construite au milieu d'un champ, ne sera jamais plus écologique, humaine et efficiente qu'une vieille ville qu'on aura fait évoluer en douceur vers la durabilité. Dans une logique d'économie ( des matériaux, de l'énergie, de l'espace, des écosystème) cela n'a pas de sens de créer une nouvelle implantation. Voir quelques proposition sur ce site intéressant: www.vraiment-ailleurs.com

Écrit par : zirwoxy | 04 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.