Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 octobre 2011

Une analyse persuasive de l'actualité politique

Entre les deux tours des Primaires de la gauche.

Philippe Bilger est avocat général à la cour d’appel de Paris. Sur son blog « Justice au singulier », il commente, en général, pour ses lecteurs, des affaires judiciaires.

Actuellement cependant, entre les deux tours des Primaires de la gauche, nouvelle pratique démocratique, il publie une analyse politique « Charles de Gaulle à toutes les sauces », dont un extrait suit.

« Charles de Gaulle, mythifié sans mesure, ne saurait cependant constituer un argument décisif pour toutes les causes. Il est incongru, presque choquant, de le voir mis en avant dans le cadre d'une polémique conjoncturelle, alors que pour l'essentiel, notamment la pratique de l'Etat, l'éthique personnelle et la morale publique, le comportement privé et l'attitude présidentielle, ces quatre dernières années ont été sans doute les plus éloignées qui soient du gaullisme dans ce qu'il avait de respectable pour tous. Il est trop facile de faire surgir le Général à mauvais escient pour oublier sa mémoire quand tant d'épisodes,  d'épreuves et de scandales auraient justifié qu'on y songeât à bon escient ! »

Philippe Bilger articule les paroles et les actes des principaux acteurs politiques du moment : Nicolas Sarkozy, François Fillon, de droite, Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Eva Joly, de gauche, Hervé Morin et Rama Yade, des centres. Le site www.philippebilgert.com publie ce texte raisonnable et convaincant terminé par… « la droite est gauche » !

www.atelier-idees.org

Annie Keszey

09 octobre 2011

Jean-Michel Baylet

Le sénateur du Tarn-et-Garonne Jean-Michel BAYLET, Président Directeur général du groupe La Dépêche, représente le Parti Radical, à  la  primaire citoyenne du 9/10/2011.

L’atelier des idées, à partir de plusieurs sources, doute de l’attachement aux valeurs républicaines de ce candidat et ne présente donc pas son programme.

Sur www.wikipedia.org:extrait

Affaires et condamnations judiciaires

  • Le 13 mars 2003, Jean-Michel Baylet est condamné par la Cour d'appel de Toulouse à six mois de prison avec sursis et 30 000 euros d’amende pour abus de biens sociaux, recel d'abus de biens sociaux, ainsi que faux et usage de faux. La cour lui reproche d'avoir effectué des dépenses privées aux frais de la société de nettoyage GSF, et d'avoir, entre 1993 et 1995, entrepris des voyages à caractère privé aux frais de la Dépêche du Midi, dont il est le directeur. Il a en revanche été relaxé des autres chefs pour lesquels il était poursuivi4.
  • En 2003, Dominique Baudis, injustement mis en cause dans l'affaire Alègre, lui reproche d'avoir pris parti, avec son journal, dans cette affaire.
  • Il est mis en cause dans un dossier, ouvert en 2007, de frais de réception au conseil général de Tarn-et-Garonne5.
  • Le 14 mars 2007, il est condamné pour abus de bien sociaux par le tribunal correctionnel de Toulouse dans une affaire d'emploi fictif au sein de la société Occitane de Presse.
  • Il a été mis en examen, en 2009, pour « infraction au code des marchés publics » dans une affaire concernant les conditions de mise en concurrence du bulletin trimestriel du conseil général de Tarn-et-Garonne5,6,7.

Sur www.20minutes.fr

  • Dans le chapitre des affaires, il a été condamné en mars 2003 à six mois de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende pour abus de biens sociaux, recel d'abus de biens sociaux, ainsi que faux et usage de faux. En mars 2007, il est nouveau condamné pour abus de biens sociaux.

Un éditorial de la radio Europe 1 du dimanche matin 9/10/2011, a repris ces informations.