Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 mai 2009

La prétention de l'Ecole publique

puteaux_reseau_aide_ecole.jpg

Les programmes de l’école et du collège publics français sont abstraits. L’hypothèse est que la capacité à assimiler des connaissances  abstraites rendrait apte à l’appropriation de nouveaux contenus, jugés plus simples et donc inutiles à enseigner.

Le système éducatif cependant ne remplit pas sa mission d’instruction pour 150 000 élèves de chaque génération qui, en fin de parcours, sortent sans aucun diplôme ni aucune qualification professionnelle.

L’école publique n’est pas juste.

Sur le marché du travail, ces élèves sont confrontés au chômage et, de plus, leur vie personnelle est rendue difficile par des inaptitudes quotidiennes que l’école n’a ni prévues, ni traitées.

Lire la suite

Publié dans Ecole, France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, france, école, éducation, commune | | |  Facebook

21 avril 2009

FCPE de Puteaux : une subvention amère...

logo_fcpe_puteaux.jpg

Suite à notre article très apprécié sur le Budget primitif 2009 de la Ville de Puteaux, le paragraphe faisant état des subventions accordées aux associations de parents d'élèves de Puteaux a retenu l'attention. La FCPE locale s'est étonné du manque d'égalité entre elle-même et sa consoeur la PEEP. Nous reprenons ci-dessous son communiqué :

L’Art « subtil » de faire croire au « ne rien faire »

Lors du Conseil municipal du 27 mars, Madame Ceccaldi, lors de la délibération sur les subventions accordées aux Associations, et tandis qu’elle chantait les louanges de la PEEP qui fait, selon elle, un « travail remarquable », n’a pas manqué de dénigrer celui de la FCPE « qui ne fait rien ». Il lui paraît donc normal d’accorder une subvention 10 fois plus conséquente à la PEEP qu’à la FCPE pour l’année 2009.

La PEEP va toucher 22 500 euros et la FCPE seulement 2 000. En fait, plus du double de ce que la PEEP demandait initialement !

Lire la suite