Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 décembre 2010

Manifeste d’économistes atterrés

couverture_economistes_atteres.JPG

Les politiques de soumission au pouvoir de la finance mettent en danger l’avenir du projet européen. Manifeste d’économistes atterrés. Il faut mettre en débat, dès maintenant, les grandes lignes de politiques économiques alternatives qui rendront possible une refondation de la construction européenne.

« La crise économique et financière qui a ébranlé le monde en 2007 et 2008 ne semble pas avoir affaibli la domination des schémas de pensée qui orientent les politiques économiques depuis trente ans. Le pouvoir économique n’est nullement remis en cause dans ses fondements. En Europe, au contraire, les états, sous la pression des institutions internationales et des agences de notation, appliquent avec une vigueur renouvelée des programmes de réforme et d’ajustements structurels qui ont démontré dans le passé leur capacité à accroître l’instabilité et les inégalités.Ils vont encore aggraver la crise européenne.»

Philippe Askenazy (CNRS), Thomas Coutrot (Conseil scientifique d’ATTAC), André Orlean (CNRS, Président de l’Association Française d’Economie Politique), Henri Sterdyniak (OFCE : Centre de recherche en économie de Sciences Po), dans leur manifeste d’économistes atterrés, de novembre 2010, aux éditions « les liens qui libèrent », dénoncent dix fausses évidences, mal fondées scientifiquement, qui servent à justifier les politiques actuellement menées en Europe. Le manifeste soumet au débat  vingt-deux propositions pour une autre stratégie: 630 économistes d’horizons très divers l’ont signé : http://economistes-atterres.blogspot.com

Un exemple

- La fausse évidence n° 6

La dette publique reporte le prix de nos excès sur nos petits-enfants. C’est une affirmation hypocrite. La dette publique est un mécanisme de transfert de richesses des contribuables ordinaires vers les rentiers. Se fondant sur la croyance jamais vérifiée que les baisses d’impôts stimuleraient la croissance, les réductions d’impôts et de cotisations (sur les revenus des plus aisés, sur les patrimoines), depuis 1980, ont, en fait, aggravé les inégalités sociales et les déficits publics. Ces politiques fiscales ont obligé les administrations à s’endetter auprès des ménages les plus riches et des marchés financiers pour compenser les déficits. Avec l’argent économisé sur leurs impôts, les riches ont pu acquérir les titres, porteurs d’intérêts, de la dette publique émise pour financer les déficits publics, provoqués par les réductions d’impôts : effet jackpot ! Au total se met en place un mécanisme de redistribution à rebours, des classes populaires vers les plus aisées, via la dette publique dont la contrepartie est toujours de la rente privée. Pour redresser de façon équitable les finances publiques en Europe et en France, deux mesures sont mises en débat.

Lire la suite

Publié dans Europe, Fiscalité, Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, monde, économie, crise, finance, europe | | |  Facebook

19 avril 2010

Puteaux : comptes publics 2008


2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

Retour - Retour menu - Fiche détaillée

 

Chiffres clés

En milliers d'Euros

Euros par habitant

Moyenne de la strate

TOTAL DES PRODUITS DE FONCTIONNEMENT = A

170 413

4 161

1 721

TOTAL DES CHARGES DE FONCTIONNEMENT = B

150 688

3 680

1 573

RESULTAT COMPTABLE = A - B = R

19 725

482

148

TOTAL DES RESSOURCES D'INVESTISSEMENT = C

58 907

1 439

648

TOTAL DES EMPLOIS D'INVESTISSEMENT = D

57 513

1 404

631

Besoin ou capacité de financement de la section d'investissement = E

-1 394

-34

-11

Capacité d'autofinancement = CAF

25 724

628

194

FONDS DE ROULEMENT

24 807

606

105


 

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

Retour - Retour menu - Fiche détaillée

 

Opérations de Fonctionnement

En milliers d'Euros

Euros par habitant

Moyenne de la strate

TOTAL DES PRODUITS DE FONCTIONNEMENT = A

170 413

4 161

1 721

dont : Impôts Locaux

73 843

1 803

789

Autres impôts et taxes

17 571

429

169

Dotation globale de fonctionnement

42 586

1 040

415

TOTAL DES CHARGES DE FONCTIONNEMENT = B

150 688

3 680

1 573

dont : Charges de personnel

59 323

1 449

817

Achats et charges externes

47 873

1 169

413

Charges financières

0

0

49

Contingents

714

17

41

Subventions versées

7 446

182

120

RESULTAT COMPTABLE = A - B = R

19 725

482

148


Chiffres Clés - Fonctionnement

- données BPS exprimées en euros -

PUTEAUX - HAUTS-DE-SEINE

Population (doubles comptes) : 40 950 Habitants - Budget principal seul

Strate : communes de 20 000 à 50 000 hab n'appartenant à aucun groupement fiscalisé


2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

Retour - Retour menu - Fiche détaillée

 

Opérations d'investissement

En milliers d'Euros

Euros par habitant

Moyenne de la strate

TOTAL DES RESSOURCES D'INVESTISSEMENT = C

58 907

1 439

648

dont : Emprunts bancaires et dettes assimilées

0

0

172

Subventions reçues

1 494

36

81

FCTVA

7 792

190

47

Retour de biens affectés, concédés, ...

0

0

0

TOTAL DES EMPLOIS D'INVESTISSEMENT = D

57 513

1 404

631

dont : Dépenses d'équipement

56 715

1 385

437

Remboursement d'emprunts et dettes assimilées

0

0

108

Charges à répartir

0

0

2

Immobilisations affectées, concédées, ...

0

0

0

Besoin ou capacité de financement de la section d'investissement = E

-1 394

-34

-11

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

Retour - Retour menu - Fiche détaillée

 

Elements de Fiscalité

En milliers d'Euros

Euros par habitant

Moyenne de la strate

Potentiel fiscal (population = 43951 habitants)

179 470

4 083

960

Produits foncier bâti

22 329

545

264

Produits foncier non bâti

15

0

3

Produits taxe d'habitation

6 243

152

199

Produits taxe professionnelle

45 175

1 103

328

 

Crédit net de la classe 7 - débit net de la classe 6 + débit net 6741, 675, 676 et 68 - crédit net 775, 776, 777 et 78

 

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

Retour - Retour menu - Fiche détaillée

 

Autofinancement

En milliers d'Euros

Euros par habitant

Moyenne de la strate

Excédent brut de fonctionnement

18 234

445

237

Capacité d'autofinancement = CAF

25 724

628

194

CAF nette du remboursement en capital des emprunts

25 724

628

86


2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

Retour - Retour menu - Fiche détaillée

 

Endettement

En milliers d'Euros

Euros par habitant

Moyenne de la strate

Encours de la dette au 31/12/N

638

16

1 196

Annuité de la dette

0

0

154

Avance du Trésor au 31/12/N

0

0

0

Atelier des Idées

Publié dans Fiscalité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atelierdesidees, politique, puteaux, comptes publics, fiscalité | | |  Facebook