Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 septembre 2009

Les baumes apaisants de la crise : microcrédit et économie solidaire

microfinance france_puteaux.jpg

Septembre 2008 : Lehman Brothers. Septembre 2009 : chacun se souvient et fête avec amertume le premier anniversaire de la faillite de cette banque d'investissement américaine annonciatrice d'une crise financière mondiale qui n'a pas épargné la France.

La crise trouve l'une de ses sources dans le fait que les banques ont accordé des crédits sans rien connaître des conditions dans lesquelles elles pourraient récupérer leurs mises, ou en ayant investi dans des entreprises en surestimant leur valeur réelle. Les banques ont péri (ou presque) par là où elles ont pêché, emportant avec elles autant d'entreprises que de salariés qui n'avaient rien vu venir.

Etats, salariés, épargnants et entrepreneurs, s'unissent dans leur malheur commun pour chercher les nouvelles pistes qui permettront de sortir la tête hors de l'eau et de repartir sur des bases saines. Parmi toutes ces pistes, le microcrédit et l'économie solidaire, ont souvent joué les parents pauvres de la finance. Souvent vulgarisés car trop liés à l'image de projets humanitaires dans les pays en voie de développement, ces deux concepts s'appliquent désormais comme de véritables baumes apaisants sur les plaies ouvertes par la crise financière.

Moins prêter mais mieux prêter

Telle peut être la nouvelle devise de la planète microfinance qui se lance sur les rails d'une finance socialement et économiquement responsable. Elle s'adresse aux plus modestes d'entre-nous et à toutes les personnes désireuses de lancer ou de pérenniser leur activité, de soutenir des entreprises solidaires ou de créer son propre emploi !

Lire la suite

10 septembre 2009

L’I.S.F. s’importe bien mais inégalement dans les Hauts-de-Seine

isf_puteaux_hautsdeseine.jpg

En mars dernier, l'Atelier des Idées a fait paraitre l'article : « Puteaux / Neuilly-sur-Seine : où se cache les riches ? ». Cette réflexion est intervenue suite au classement des villes les plus riches de France parue dans le magazine Le Point, et portant sur les déclarations de revenus des habitants.

Cet article avait tenté de démontrer que l'adage récurrent visant à considérer Puteaux comme une ville riche, n'était nullement transposable à la situation de ses habitants où la classe dite « moyenne » demeure très largement représentée.

Un nouveau classement présenté par le journal Le Parisien détaille le nombre de foyers fiscaux payant l'Impôt Sur la Fortune dans 27 communes des Hauts-de-Seine. Des absences notables dans ce classement, des confirmations entendues et un panel de nombreuses disparités sur un espace géographique pourtant limité.

Au rayon des absences, on notera que les communes de Chaville, Marnes la Coquette, Sceaux ou Vaucresson ne sont pas répertoriées. Ces communes de moins de 20.000 habitants comptent habituellement des fortunes importantes.

Lire la suite

Publié dans Fiscalité, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atelierdesidees, politique, fiscalité, hautsdeseine, isf, impôt | | |  Facebook