Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mai 2009

Prisons de France : l’échec du pays des Droits de l’Homme

prison_fresnes_puteaux.jpg

"Nous ne pouvons plus persister dans cette acceptation séculaire de prisons indignes, alors qu'il ne faut que du courage politique pour en finir avec cette honte nationale"

3 novembre 2005 - Robert Badinter – Le Nouvel Observateur

Les prisons françaises ont récemment fait la une de l’actualité. Cette fois-ci ce n’est pas pour relater un nouveau suicide de détenu (52 à ce jour en 2009 pour 115 recensés en 2008), mais pour mettre l’accent sur une mutinerie… celle des « matons ».

Ils ont massivement exprimé leur ras le bol sur leurs conditions de travail tout en dénonçant l’immobilisme de l’Etat et les insuffisances caractérisées du projet de loi pénitentiaire initié par la Garde des Sceaux Rachida Dati.

Si certains commentateurs ont estimé que le mouvement d’humeur du personnel pénitentiaire, pourtant tenu au devoir de réserve donc privé du droit de grève, n’était qu’une simple expression d’intérêts catégoriels, il se révèle pourtant en lien direct avec le constat dressé depuis plusieurs décennies : la France, terre des Droits de l’Homme, abrite pourtant les prisons parmi les plus indignes du monde.

Novembre 2008 : le Commissaire Européen aux Droits de l’Homme Thomas Hammarberg rend son rapport et sanctionne une énième fois la France sur les conditions de vie qu’elle réserve à ses détenus.

La vétusté de nombreux établissements pénitentiaires, les défaillances d’une justice des mineurs et des étrangers en situation irrégulière, ou une énième loi pénitentiaire tout juste rédigée alors que les précédentes peines à être appliquées, n’ont contribué qu’à amplifier une surpopulation carcérale devenue endémique.

Lire la suite

Publié dans France, Justice, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, france, prison, droits, liberté, justice | | |  Facebook

06 mai 2009

La prétention de l'Ecole publique

puteaux_reseau_aide_ecole.jpg

Les programmes de l’école et du collège publics français sont abstraits. L’hypothèse est que la capacité à assimiler des connaissances  abstraites rendrait apte à l’appropriation de nouveaux contenus, jugés plus simples et donc inutiles à enseigner.

Le système éducatif cependant ne remplit pas sa mission d’instruction pour 150 000 élèves de chaque génération qui, en fin de parcours, sortent sans aucun diplôme ni aucune qualification professionnelle.

L’école publique n’est pas juste.

Sur le marché du travail, ces élèves sont confrontés au chômage et, de plus, leur vie personnelle est rendue difficile par des inaptitudes quotidiennes que l’école n’a ni prévues, ni traitées.

Lire la suite

Publié dans Ecole, France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, france, école, éducation, commune | | |  Facebook