Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2009

Puteaux défie la vidéosurveillance

repartition equipements video paris.jpg

Le cas de Paris

Le Conseil de Paris du 20 octobre 2008 a débattu du plan « 1.000 caméras pour Paris » présenté par le Préfet de police Michel Gaudin à la demande de la Ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie.

Ce plan prévoit de porter le chiffre de 330 caméras actuelles sur la voie publique à plus de 1.200 à la fin de l'année 2009. Ce dispositif est complété par les 9.500 caméras mises en place dans les transports urbains de la RATP et de la SNCF.

La gestion du nouveau parc est assurée au moyen d'un partenariat public-privé. La ville de Paris finance les travaux de câblage et de voirie et l'Etat verse un loyer aux sociétés chargées de fournir et d'entretenir le réseau et les matériels.

La police seule utilise les matériels et peut exploiter les images filmées.

Le coût de ce nouvel ensemble est fixé à 44 millions d'euros. Les loyers annuels versés aux prestataires par l'Etat sont de l'ordre de 6 millions d'euros.

Lire la suite

30 janvier 2009

Les jeux dangereux des cours de récréation

jeu_ecole.jpg

Des jeux violents menacent la sécurité des élèves dans les cours de récréation. Inacceptable ! L'Ecole est protectrice.

Il faudrait davantage de moyens pour surveiller, dit-on ! Peut-être. A la condition première que l'imagination responsable ait, d'abord, rentabilisé les moyens existants. Par exemple :

 

Le décalage horaire des déjeuners des personnels de direction

Les Directeurs d'Ecole (déchargés de classe), les Principaux de Collège, responsables de la sécurité interne des établissements partent-ils déjeuner après l'interclasse de midi, moment où tous les élèves demi-pensionnaires sont présents dans les lieux, c'est-à-dire vers 13H30, afin qu'ils puissent « faire des rondes de sécurité » dans l'établissement, aux bons moments ?

En général, le calme parfait régnant entre 13H30 et 14H30, tous les cours ayant repris, ils peuvent alors s'absenter. Ce décalage concerne aussi les Principaux Adjoints, les Gestionnaires, les Documentalistes, certains membres du Personnel de service (volontaires pour des tâches éducatives à l'intérieur de leurs horaires de travail).

Lire la suite

Publié dans Ecole, France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, école, éducation, jeuxdangereux, enfance | | |  Facebook