Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 novembre 2015

TEXTE APRES LA TUERIE DU 13 NOVEMBRE 2015.

 

Nous refusons la violence gratuite

                      Nous vomissons le meurtre

                             Nous condamnons les assassins

 

QUE DIEU PARDONNE A CEUX QUI SE SERVENT DE SON NOM POUR TUER

 

Nous Le prions de répandre sa consolation sur les victimes et leurs proches

D’apaiser leur esprit

D’accueillir auprès de Lui les MORTS de cette TUERIE.

 

Que Dieu nous donne son Intelligence et sa Miséricorde pour que nous transformions

                           LA HAINE EN AMITIE

 

LA BETISE EN INTELLIGENCE

 

LA FOLIE EN SANTE

 

Nous demandons au Dieu très Haut, très Grand, très Saint

– si éloigné et tellement proche de chacun de nous -

de répandre en nos cœurs son amour de la Vie et de la Beauté. 

 

Remplis-nous de ton Esprit très saint, Seigneur Dieu,

pour que vivent dans notre cœur et se manifestent par nos actions

le respect et l’amour de la vie humaine.

 

Que Désolation devienne Espérance

Que rage et bêtise se transforment en intelligence des choses et des personnes

  

QUE DE L’AFFRONTEMENT NAISSENT LES CONDITIONS DE LA PAIX

 

ET DE LA SERENITE POUR NOTRE PAYS ET POUR LE MONDE ENTIER. 

 

Puteaux, le 14 novembre 2015,

Claude Klein

Publié dans Politique, Sécurité, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tuerie, dieu, concorde, claude klein | | |  Facebook

06 octobre 2015

LA France périphérique. Comment on a sacrifié les classes populaires.

 

Christophe GUILLUY. Champs Actuel 6€. 2014. 186 pages

 

Les fondements logiques du vote FN.

 

Christophe Guilluy est géographe. Il est l’auteur avec Christophe Noyé, de l’Atlas des nouvelles fractures en France (Autrement 2004) et d’un essai remarqué, Fractures françaises (Champs-Flammarion, 2015).

 

Extraits discontinus.

 

« En réalité, le vrai débat n’est pas de savoir si le modèle républicain est pertinent économiquement. Il est de savoir s’il fait ou non société. S’il permet de tirer vers le haut les autres territoires et d’intégrer économiquement les catégories modestes qui vivent à l’écart des métropoles ou si le rôle des métropoles se limite à redistribuer un minimum de ressources vers des territoires condamnés et des populations inutiles...

 

Pourquoi a-t-on sacrifié les classes populaires sur l’autel d’une mondialisation communautariste et inégalitaire, aux antipodes des valeurs dont se réclame la classe politique ?

 

Lire la suite