Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 février 2010

Puteaux / La Rochelle : journaux municipaux de pages en pages

journal_municipal_la_rochelle_puteaux.jpg

Ce texte suit une précédente publication concernant « Puteaux-Infos » de décembre 2009. Pour changer Puteaux-Infos, il est possible de s'inspirer de villes plus en avance dont La Rochelle n'est qu'un premier exemple.

Contrairement à Puteaux, le coût de la publication de la ville, très dense en informations, est très inférieur, la participation citoyenne devance le narcissisme politique et les points de gestion sont situés dans une politique globale, cohérente.

« La Rochelle, le journal » est le journal de la ville de La Rochelle, ville près de 2 fois plus peuplée que Puteaux.

Cette publication relève d'un choix équilibré, financièrement maîtrisé et se distingue de Puteaux-Infos:

  • elle paraît tous les 2 mois,
  • le papier est plus ordinaire et plus léger, elle a, en ce mois de décembre, 35 pages (au lieu de 68), son poids est inférieur de 60 g,
  • des pages de publicité pour les entreprises locales, à partir d'un contrat de la mairie avec une régie publicitaire, couvrent 50% du coût de la publication.

 

Le maire de La Rochelle n'apparaît qu'une fois, son unique photo illustre son éditorial en début de journal. Il n'y a pas de photo  des conseillers municipaux.

La majorité n'y publie pas de tribune contrairement aux partis d'opposition.

La parole est donnée très largement aux citoyens des 20 comités de quartiers, sur 4 pages.

La « générosité » s'exerce avec rationalité : les associations diverses dirigent leurs initiatives (repas- cadeaux- chèques, animations...) vers des publics précis.

  • les retraités isolés,
  • les personnes en difficulté,
  • les sans- abri,
  • les bénéficiaires de l'épicerie sociale, (il y a aussi un « resto du cœur »)
  • les personnes hébergées,
  • les enfants des personnes hébergées (spécialement)
  • les enfants de la ville,
  • les adhérents des centres sociaux,

 

Les travaux concernent, en particulier, la progression de La Rochelle vers une ville « écologique » à circulation douce. Ville très en avance dans cette politique. Les photos des rues devenues piétonnes ou à circulation très ralentie s'insèrent dans un plan global, complexe, difficile à mettre en œuvre, qui concerne l'ensemble de la ville.

Ce plan  inclut de multiples changements liés entre eux pour éviter les erreurs : créations de parkings à durées et prix variables, pour tout type de véhicule, nouvelle ligne d'autobus transversale, pistes cyclables ...

Trois navettes de véhicules urbains sans chauffeur, les UP GO, sur un circuit ouvert au public, vont être mises en service début 2010, sur fonds européens...Une première !

Atelier des Idées

16 décembre 2009

Premier souhait pour 2010 : CHANGER Puteaux-Infos

Puteaux-Infos décembre 2010.jpg

Puteaux-Infos est le journal mensuel communal. Dans sa forme actuelle, il semble convenir à certains putéoliens si l'on se réfère à la dernière enquête  de satisfaction de lecteurs.

Pour intéresser l'ensemble des putéoliens, beau projet démocratique, une mutation de cette publication, à dimension raisonnable, est nécessaire, pour concilier des lecteurs éventuellement contraires.

ANNEE 2009

Puteaux-Infos, de décembre 2009, reste une publication lourde de 66 pages, très illustrée, luxueuse et donc plus coûteuse que de nombreuses publications d'autres villes d'importances comparables, trop coûteuse, même si le papier est maintenant recyclé.

Les textes sont à forte tendance publicitaire optimiste. Les responsables de l'édition semblent tous sous l'emprise d'une « pensée positive », à l'américaine, telle qu'elle s'exerçait encore là- bas, il y a deux ans: « Demain sera meilleur qu'aujourd'hui : pensée- bouclier. Il faut professer sans faillir que tout va et ira bien. Cette idéologie  produit une capacité de l'ordre du réflexe à écarter les nouvelles qui dérangent ».

Sur 12 photos sur 13, Madame Le Maire sourit (notons l'avancée vers une normalisation du nombre de photos personnelles). [M Santini, Maire d'Issy-les-Moulineaux, dans « Point d'appui »  de décembre sourit aussi 6 fois, mais sur 6].

Presque tout le monde sourit d'ailleurs : le fils du maire, les enfants, les employés de la poste et de pôle emploi, les seniors, les policiers, les mariés, les parents d'enfants baptisés, M Devedjian et le père Noël.

le temps des cerises.jpgLe 11 novembre au cimetière et la réunion de travail du CES sont des pages aux visages sérieux.

En page 59, « La parole est à vous », titre extrait d'un manuel de Démocratie participative, ne comporte que des questions techniques, politiquement aseptisées.

Dans son éditorial, Madame Le Maire, en responsable, place Puteaux sous un triple signe : la solidarité, la générosité et la convivialité.

La convivialité est largement présente et commentée, ainsi que les activités culturelles et ludiques.

La générosité n'est pas celle de la mairie: il s'agit d'appels aux citoyens pour qu'ils «donnent » au Téléthon (controversé), à Action contre la faim, à la Croix Rouge, à Handicap International !!!

La valeur correspondante, pour une mairie, ne serait-elle pas plutôt la justice sociale ?

La solidarité, avec les handicapés, est plus théorique que concrète, dans ce journal en tout cas : « Marie-Dominique... se bat  pour garantir un réel accès aux droits fondamentaux à toutes les personnes en situation de handicap ». Marie Dominique réussit- elle comme elle le souhaite ?

Le développement durable n'occupe que 2 pages dont la page sur les bons gestes,   écrite pour les rares passionnés- agités d'un tel tri sélectif. Un village expérimental japonais fait encore mieux.

Chaque famille a 34 poubelles différentes pour tris divers, tous les objets, avant d'être mis dans les poubelles, doivent être lavés, mais il n'y a cependant qu'un lieu de dépôt, lieu également des recyclages  de 80%  des déchets.

Le Savoir a peu de place en décembre ...L'évocation de l'égalité des chances n'a pas la pertinence souhaitée.

Lire la suite