Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 mars 2010

Puteaux : débat d'orientation budgétaire 2010

blabla de zinc chimulus.jpg

L'action des collectivités locales est principalement conditionnée par le vote de leur budget annuel. Le débat d'orientation budgétaire, obligatoire, précède ce vote. Il a pour but de renforcer la démocratie participative en instaurant une discussion au sein de l'assemblée délibérante sur les priorités et les évolutions financières de la collectivité. Il améliore l'information transmise à l'assemblée délibérante. Il donne aussi aux élus la possibilité  de s'exprimer sur la situation financière de leur collectivité. Il doit se concevoir comme un outil pédagogique associant la majorité et l'opposition.

Le document d'orientation budgétaire.

1. La forme

C'est un document écrit de 5 pages, relativement précis dans sa première partie, (concernant les décisions de l'état  modifiant le financement des collectivités par la suppression de la taxe professionnelle, en particulier), et « vide » quant aux coûts des actions communales.

Il est parvenu aux conseillers municipaux le lundi 22/02 pour le conseil municipal du 26/02. Ce délai, certes légal, est trop court pour  procéder à un examen sérieux.

La Mairie, pour la seconde année consécutive, néglige les conseils du Ministère des Finances sur la nécessité de choisir une présentation écrite et visuelle, rendant accessible, sans la simplifier, la politique budgétaire de la commune.

La forme est indigente, non travaillée, et la mairie de Puteaux devrait s'inspirer de nombreuses autres collectivités nationales.

Divers sites proposent des exemples de documents rigoureux.

Sur www.mairie-caen.fr,17 pages présentent des textes, des tableaux d'évolutions de 2002 à 2009, des graphiques en colonnes et en couleurs, des graphiques en courbes, parfois prospectifs (l'effet ciseau de la croissance annuelle de 2005  à 2012)

Sur www.vandoeuvre.fr, 26 pages présentent également l'orientation budgétaire à partir de documents visuels présentant des évolutions sur plusieurs années et des essais  de projections dans le futur.

Sur www.ville-serignan.fr, les 15 pages incluent un lexique des termes spécifiques pour permettre aux citoyens ordinaires d'accéder au document.

La ville de Rouen et le conseil de Picardie furent cités en exemple pour la qualité de leur présentation sur le site www.colloc-bercy.gouv.fr

Lire la suite

16 décembre 2009

Premier souhait pour 2010 : CHANGER Puteaux-Infos

Puteaux-Infos décembre 2010.jpg

Puteaux-Infos est le journal mensuel communal. Dans sa forme actuelle, il semble convenir à certains putéoliens si l'on se réfère à la dernière enquête  de satisfaction de lecteurs.

Pour intéresser l'ensemble des putéoliens, beau projet démocratique, une mutation de cette publication, à dimension raisonnable, est nécessaire, pour concilier des lecteurs éventuellement contraires.

ANNEE 2009

Puteaux-Infos, de décembre 2009, reste une publication lourde de 66 pages, très illustrée, luxueuse et donc plus coûteuse que de nombreuses publications d'autres villes d'importances comparables, trop coûteuse, même si le papier est maintenant recyclé.

Les textes sont à forte tendance publicitaire optimiste. Les responsables de l'édition semblent tous sous l'emprise d'une « pensée positive », à l'américaine, telle qu'elle s'exerçait encore là- bas, il y a deux ans: « Demain sera meilleur qu'aujourd'hui : pensée- bouclier. Il faut professer sans faillir que tout va et ira bien. Cette idéologie  produit une capacité de l'ordre du réflexe à écarter les nouvelles qui dérangent ».

Sur 12 photos sur 13, Madame Le Maire sourit (notons l'avancée vers une normalisation du nombre de photos personnelles). [M Santini, Maire d'Issy-les-Moulineaux, dans « Point d'appui »  de décembre sourit aussi 6 fois, mais sur 6].

Presque tout le monde sourit d'ailleurs : le fils du maire, les enfants, les employés de la poste et de pôle emploi, les seniors, les policiers, les mariés, les parents d'enfants baptisés, M Devedjian et le père Noël.

le temps des cerises.jpgLe 11 novembre au cimetière et la réunion de travail du CES sont des pages aux visages sérieux.

En page 59, « La parole est à vous », titre extrait d'un manuel de Démocratie participative, ne comporte que des questions techniques, politiquement aseptisées.

Dans son éditorial, Madame Le Maire, en responsable, place Puteaux sous un triple signe : la solidarité, la générosité et la convivialité.

La convivialité est largement présente et commentée, ainsi que les activités culturelles et ludiques.

La générosité n'est pas celle de la mairie: il s'agit d'appels aux citoyens pour qu'ils «donnent » au Téléthon (controversé), à Action contre la faim, à la Croix Rouge, à Handicap International !!!

La valeur correspondante, pour une mairie, ne serait-elle pas plutôt la justice sociale ?

La solidarité, avec les handicapés, est plus théorique que concrète, dans ce journal en tout cas : « Marie-Dominique... se bat  pour garantir un réel accès aux droits fondamentaux à toutes les personnes en situation de handicap ». Marie Dominique réussit- elle comme elle le souhaite ?

Le développement durable n'occupe que 2 pages dont la page sur les bons gestes,   écrite pour les rares passionnés- agités d'un tel tri sélectif. Un village expérimental japonais fait encore mieux.

Chaque famille a 34 poubelles différentes pour tris divers, tous les objets, avant d'être mis dans les poubelles, doivent être lavés, mais il n'y a cependant qu'un lieu de dépôt, lieu également des recyclages  de 80%  des déchets.

Le Savoir a peu de place en décembre ...L'évocation de l'égalité des chances n'a pas la pertinence souhaitée.

Lire la suite