Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 novembre 2009

La stratégie du deux-roues à Puteaux

stationnement cyclomoteurs puteaux.jpg

Notre ville connaît, comme beaucoup de villes de la couronne Parisienne, un accroissement considérable du nombre de deux-roues, circulant et surtout stationnant dans nos rues. Or, il ne semble pas que la Municipalité prenne à sa juste mesure le besoin d'aménagement urbain que cet accroissement demande. Hormis, peut-être, une augmentation relative (exponentielle ?) du nombre de PV distribués aux deux-roues mal garés... Certes depuis cet été, quelques emplacements de stationnement dédiés ont été crées, mais tellement insuffisants qu'ils sont en permanence saturés.

Maigre solution répressive à un problème de plus en plus conséquent...

Mais que fait la police ?

Quelques données en chiffres pour commencer. Hé oui, nous aussi nous cherchons ! Et d'abord une des plus spectaculaires :

Selon l'Officiel du cycle, le nombre d'immatriculations de deux roues motorisés neufs est passé de 168.264 en 2002 (dont 59.657 engins de 125 cm3 et moins de 125 cm3) à 237.695 immatriculations en 2008 (dont 117.844 125 cm3 et moins). Près de 50% de deux-roues en plus sur nos routes et dans nos villes en à peine 6 ans !

A Paris, pour 2 181 371 habitants[1], il n'y a que 34 000 places de stationnement possibles : soit un ridicule 1,5% de la population, et on connait le transit quotidien de la ville !

Cela dit ce parc trop modeste remprésente déjà près de 20% du trafic de deux-roues (150 000 motocycles circulant quotidiennement). Peut mieux faire mais bon début.

Par ailleurs, l'actuelle adjointe au maire chargée de la circulation envisage la possibilité d'un stationnement payant pour les 2 roues : « Je veux en parler avant avec les associations d'usagers mais poser la question n'est pas une injure, c'est déjà payant pour les voitures », a expliqué Annick Lepetit lors d'une conférence de presse sur le stationnement automobile, le jeudi 26 février 2009.

« L'espace public a un coût. Un commerçant installant une terrasse sur le trottoir règle une redevance. Les deux-roues sont de plus en plus nombreux dans la capitale.» Annick Lepetit justifie son point de vue par la circulation sur les trottoirs. «Beaucoup prennent la place des piétons, renchérit-elle. Je suis attentive avant tout à la circulation sur les trottoirs. Mais je ne veux pas lancer une polémique et créer un réflexe de repli chez les conducteurs de deux-roues à moteur. Nous en discuterons avant tout avec les représentants des usagers afin qu'il y ait consensus autour de cette question. »

Dans le 92, les situations sont très hétérogènes, mais toutes assez préoccupantes : on le sait, dès les années 90, bon nombre d'entreprises de services et du tertiaire s'y sont installées, et avec elles leur lot d'utilisateurs important de motos diverses. Que constate-t-on ?

Lire la suite

Publié dans Puteaux, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : puteaux, circulation, deuxroues, moto | | |  Facebook

09 novembre 2009

Midi à Puteaux : diversité du stationnement des motocycles

moto_puteaux_aire specifique 2.jpg
moto_puteaux_aire specifique.jpg

Lire la suite

Publié dans Puteaux, Sécurité, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, puteaux, stationnement, deuxroues | | |  Facebook