Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 janvier 2016

La première page de Charlie Hebdo.

1189718_la-une-de-charlie-hebdo-fait-polemique-web-021597608952_660x371p.jpg

Donc, l’auteur « balboa 78,  peut-être », est heurté, blessé, par la première page de Charlie Hebdo. Le Huffington Post fait aussi état de protestations...

Ces «  geignards », en pleine santé, sont infiniment moins « blessés » que les morts, les blessés concrets, les survivants démolis de l’équipe de ce journal et des autres victimes du terrorisme. « Balboa 78 » c’est le texte d’un croyant catholique : il a le droit de s’exprimer. Il ne va pas convaincre les athées, par exemple, dont je suis. Ce croyant catholique a reconnu l’image de son Dieu, mis en examen et ce n’est pas la première fois. Si cette image est en effet plutôt celle du Dieu des catholiques avec sa longue barbe, ses sandales de moines, son triangle marqué d’un œil de la trinité ou de la franc-maçonnerie, c’est un dieu assassin puisqu’il porte la kalachnikov et que des traces de sang maculent sa robe blanche. Pour une athée, de culture française toutefois et consciente du terrorisme, c’est la représentation imaginaire du dieu unique, universel, concentrant toutes les religions et donc aussi et surtout, aujourd’hui, l’islam. L’inquisition, la Saint Barthélemy, le chevalier de la Barre : c’était hier.

Les conflits religieux concernant toutes les religions, les compétitions économiques et l’amour de la guerre expliquent la quasi-totalité des guerres de l’Histoire. Tout puissant paraît-il, Dieu laisse assassiner depuis des siècles des civils innocents et mourir des enfants. « Dieu » n’existe que dans les têtes des croyants : il n’a en réalité ni corps, ni âme, ni âge...il n’est ni objet, ni sujet, de plus sans lieu de vie repérable dans l’infini du cosmos. Les croyants qui regardent en l’air pour prier ne le voient jamais. Dieu n’existe donc qu’en tant que «total des pensées spirituelles individuelles », échappant toutefois à la concrétisation mathématique. Comme l’homme, un dieu est bon ou méchant selon le psychisme qu’il habite. Il est cruel et tueur, pourtant « grand », dans la tête d’un djihadiste.

Mettre Dieu, une perfection décrétée, au-dessus de la mêlée est la fiction confortable des croyants.

L’auteur balboa 78 en est resté à la condamnation de ce qu’il estime être un blasphème : il est en retard et surtout n’a qu’un attachement très limité à la liberté d’expression. Ce n’est pas le cas des citoyens militants : dessinateurs, humoristes, philosophes... très courageux qui s’exposent pour nous.

Le sacré religieux n’est pas intouchable puisqu’il est imparfait et donc perfectible.

La triste conclusion, en effet, est que les assassins courent toujours.

Annie Keszey.

02 décembre 2015

CROIRE LE PAPE : "LE CORAN S'OPPOSE A LA VIOLENCE"?

Le pape, alors, a-t-il jamais lu le Coran ? Rémi Brague, membre de l’Institut, spécialiste de la philosophie médiévale arabe et juive en doute.

« Le fameux verset rappelant, après le Talmud (bSanhedrin, 37a), que tuer un homme, c’est comme tuer l’humanité entière (V, 32), verset pacifique donc, ajoute en incise que cela ne vaut pas pour ceux qui répandent la corruption sur la terre. Or, comment comprendre cette faute ? Et qui va décider de qui s’en est rendu coupable ?

Un autre verset demande aux musulmans de ne pas demander la paix quand ils sont les plus forts (XLVII, 35). Et des hadiths font prononcer au Prophète l’éloge de la ruse identifiée à la guerre. Le conseil de pratiquer la dissimulation se tire de deux versets : Que les croyants ne prennent pas pour amis les incrédules de préférence aux croyants...à moins que vous ne vous protégiez d’eux (III, 28) et Celui qui renie Dieu après avoir cru...la colère de Dieu est sur lui (XVI, 106).

Les djihadistes invoquent eux-mêmes Mahomet, le bel exemple (Coran, XXXIII, 21). Ils expliquent qu’avec des moyens plus rudimentaires qu’aujourd’hui, il a fait la même chose qu’eux ; faire assassiner ses adversaires, faire torturer le trésorier d’une tribu vaincue pour lui faire cracher où est le magot. Ils vont chercher dans sa biographie l’histoire d’un jeune guerrier Umayr Ben al-Humann, qui se jette sur des ennemis supérieurs en nombre pour entrer au paradis promis ! 

Le Coran accorde à la femme la valeur de la moitié d’un homme : il faut deux femmes pour contrebalancer le témoignage d’un homme (II, 282), et une fille reçoit en héritage la moitié de la part d’un garçon (IV, II).

Dans deux versets du Coran Dieu s’adresse à Mahomet : Dis aux croyantes de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines (XXIV, 31) et ...dis à tes épouses, à tes filles, aux femmes des croyants de se couvrir de leurs voiles (XXXIII 59).

Peut-on interpréter le Coran ? C’est pratiquement impossible parce que son auteur est censé être Dieu, qui est éternel et qui sait tout, et qui peut donc prévoir la totalité des circonstances. 

41jwC+O4HkL._SY344_BO1,204,203,200_QL70_.jpgDans l’islam les règles de la vie quotidienne sont obligatoires pour tous. Les lois sur lesquelles la nation musulmane se règle ont été, selon elle, dictées par Dieu en personne et littéralement. L’idée d’une législation d’origine divine n’est pas accessoire dans l’islam mais en constitue le centre.

Quelle République peut imaginer faire le poids contre Dieu ? » 

D’après un entretien entre Marie-Laetitia Bonavita et Rémi Brague.

Annie Keszey.

Publié dans France, Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : islam, oran, dieu, djihadistes, rémi brague, loi divine | | |  Facebook

16 novembre 2015

TEXTE APRES LA TUERIE DU 13 NOVEMBRE 2015.

 

Nous refusons la violence gratuite

                      Nous vomissons le meurtre

                             Nous condamnons les assassins

 

QUE DIEU PARDONNE A CEUX QUI SE SERVENT DE SON NOM POUR TUER

 

Nous Le prions de répandre sa consolation sur les victimes et leurs proches

D’apaiser leur esprit

D’accueillir auprès de Lui les MORTS de cette TUERIE.

 

Que Dieu nous donne son Intelligence et sa Miséricorde pour que nous transformions

                           LA HAINE EN AMITIE

 

LA BETISE EN INTELLIGENCE

 

LA FOLIE EN SANTE

 

Nous demandons au Dieu très Haut, très Grand, très Saint

– si éloigné et tellement proche de chacun de nous -

de répandre en nos cœurs son amour de la Vie et de la Beauté. 

 

Remplis-nous de ton Esprit très saint, Seigneur Dieu,

pour que vivent dans notre cœur et se manifestent par nos actions

le respect et l’amour de la vie humaine.

 

Que Désolation devienne Espérance

Que rage et bêtise se transforment en intelligence des choses et des personnes

  

QUE DE L’AFFRONTEMENT NAISSENT LES CONDITIONS DE LA PAIX

 

ET DE LA SERENITE POUR NOTRE PAYS ET POUR LE MONDE ENTIER. 

 

Puteaux, le 14 novembre 2015,

Claude Klein

Publié dans Politique, Sécurité, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tuerie, dieu, concorde, claude klein | | |  Facebook