Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 mai 2017

Sylvie Cancelloni : le prototype d'une femme politique de musée.

C’est, Madame, une épreuve personnelle difficile à admettre certes, mais incontournable. Les électeurs ne veulent plus des « anciens politiques » dont vous êtes. Vous avez l’âge du retrait, malgré vos occupations d’une vie, car vous n’avez pas atteint la moindre notoriété publique : votre bilan concret au service des citoyens de Puteaux ou de Neuilly, depuis des décennies,  est anormalement vide. Vous écrivez et vos mots se diluent immédiatement, de plus, dans un espace restreint. Où sont vos actes au service de l’intérêt collectif ?

Dégagez ! Laissez la place aux nouveaux candidats, tel Laurent ZAMECZKOWSKI, auquel vous attribuez puérilement, par anticipation et en toute ignorance, vos propres insuffisances permanentes  prouvées et inutiles pour la collectivité. Ecrivez correctement son nom, sur le blog que vous utilisez et sur Facebook et ne trahissez plus la fraternité catholique de votre communauté par vos propos de caniveau. (Corrigez aussi la date de l’Exposition universelle prévisible : 2025. Vous la confondez avec celle des Jeux olympiques d'été de 2024.)

A votre « minceur professionnelle d’une bluette (et non bleuette comme vous l’écrivez) » lors de votre lointaine et éphémère carrière commerciale, s’est substitué votre dénuement de toute vision de politiques publiques créatives, fondées sur des études scientifiques sérieuses plutôt que sur vos idéologies tourbillonnantes, instables et vaines. Laurent ZAMECZKOWSKI, lui, est diplômé de l’ESSEC, de l’Université Paris 1, de l’Université Paris VI et chef d’entreprise ! Et vous ? Il n’occultera pas les recherches d’Antoine Bozio, par exemple.

Vous avez pourtant fait preuve d’un opportunisme vivace sautant d’un parti ou d’un mouvement à l’autre pour tenter de vous placer : proximité avec M Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux, adhérente de l’UDF puis du Mouvement démocrate, présente sur la liste sans étiquette « Puteaux Ensemble » pour les élections municipales de 2008. Vous quittez le MoDem en 2012. Vous devenez suppléante de Jean-Christophe Fromantin, candidat de la Droite et du Centre aux élections législatives de 2012. Vous soutenez Nicolas Sarkozy. En 2013, vous appartenez à l’UDI. En 2014, vous présentez une liste Divers droite (DVD) pour l’élection municipale à Puteaux. Vous avez voté en 2017 pour Emmanuel Macron mais vous ne voterez pas pour le candidat de La République En Marche aux élections législatives  de juin.

Votre position politique est sans cohérence comportementale, sans progression intellectuelle.

L’expérience politique n’est pas systématiquement synonyme de compétence. Vous en êtes une preuve.

Le Savoir de la société civile et ...l’orthographe pourraient vaincre votre « b.a.-ba » minimaliste! 

Annie Keszey.

.

 

 

16 octobre 2009

Jean Sarkozy ou le dilemme de l'EPAD

nepostisme_jean_sarkozy_epad_puteaux.jpg

Jean Sarkozy, jeune fils du Président de la République, conseiller général des Hauts- de- Seine pour le Canton de Neuilly-sur-Seine sud, est candidat à la présidence de l'Etablissement public d'Aménagement de la Défense (EPAD).

Cette candidature interpelle légitimement sur l'impartialité du pouvoir en place mais « Jean » est le « bouc émissaire » d'une nouvelle campagne contre le Népotisme français, permanent, enraciné dans des siècles de Monarchie et entretenu par des courtisans républicains.

Le lynchage médiatique, procédé barbare, n'apporterait qu'une réponse éphémère à cette exception héréditaire.

Les promesses politiques de tous bords d'une « autre civilisation », d'une « société humaniste » supposeraient plutôt l'organisation d'un « GRENELLE » REFONDATEUR DES VALEURS DE LIBERTE, D' EGALITE ET DE FRATERNITE.

Comment une revendication pour l'égalité, sans restreindre la liberté, pourrait-elle rester fraternelle et aboutir ?

A court terme, l'instauration d'une DIRECTION COLLEGIALE pour l'EPAD, induisant un travail d'équipe pour gérer la complexité, serait une modernisation de sa gouvernance et un apaisement entre les générations.

L'AGE

Jean Sarkozy a 23 ans. Il fut élu conseiller général à 21 ans et président de son groupe UMP-Nouveau Centre a 22 ans. Il devrait obtenir sa licence en droit, fin 2010.

Les responsables politiques actuels ne forment pas un ensemble homogène par l'âge, ni par l'expérience, ni par le diplôme. Tous ne sont pas diplômés.

Le plus jeune conseiller général du Calvados, non élu, est une femme de 21 ans, fille de maire*. Bonaparte fut Général d'armée à 23 ans et 1er Consul à 30 ans.

La plupart des grands Généraux de l'armée de Napoléon avaient moins de 30 ans, nul n'étant trop jeune pour mourir au champ d'honneur.

Violaine de Montclos rappelle que le duc de Coislin, petit neveu de Richelieu, entra à l'Académie Française à 16 ans. Il en était le doyen 50 ans plus tard !

Le réseau des Ministères français et néerlandais des Affaires étrangères organise depuis 2005 des rencontres de Jeunes Talents issus du monde politique, économique, scientifique, culturel, associatif...

Lire la suite

07 juillet 2009

Les HLM de Neuilly-sur-Seine à Puteaux ?

hlm_puteaux_neuilly.jpg

Nicolas Sarkozy a dirigé Neuilly de 1983 à 2002.

Le monde HLM propose plusieurs types de logements, avec des loyers et des critères d’attribution très différents:

  • PLAI (prêt locatif aidé d’intégration), pour les ménages aux faibles ressources,
  • PLUS (prêt locatif à usage social) auquel peuvent prétendre les 2/3 de la population,
  • PLS (prêt locatif social), pour les catégories intermédiaires.

Au 1/01/2007, la ville avait 954 logements sociaux, soit 3. 2% des logements  au sens de la loi SRU 2000 qui impose à 740 communes d’atteindre 20% en 20 ans.

Pour les faibles pourcentages, des pénalités sont prévues qui n’ont concerné Neuilly qu’en 2004.

Le foncier est rare et cher à Neuilly, les bailleurs sociaux achètent donc des immeubles anciens du parc privé pour les transformer, mais les locataires en place au moment des rachats ont le droit de rester. Le Conseil Général participe aux programmes sociaux et à ce titre bénéficie d’un contingent d’appartements attribués à des catégories socialement favorisées. Autrefois l’attribution de logements sociaux n’était soumise à aucun critère de ressources et ces occupants se trouvent toujours dans ces lieux.

Les voitures des parkings HLM, d’abord, interpellent : Peugeot 607, 4X4, BMW, coupé Alfa Roméo. ..

Lire la suite

Publié dans Logement, Puteaux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, sarkozy, neuilly, puteaux, logement, hlm | | |  Facebook